dans Divers

On entend parler de plus en plus d’augmentation du salaire minimum dans l’actualité au Québec. Avec le coût de la vie qui augmente chaque année, l’éventuelle augmentation de salaire est inévitable. Même que certaines entreprises ont déjà commencé, comme Fabritec de Bromont, tel que décrit dans cet article du Journal de Montréal. Comment nos entreprises manufacturières peuvent faire face à ce défi. Comment peuvent-elle satisfaire leurs employés au niveau salaire tout en restant compétitifs?

Les manufacturiers Chinois se sont déjà posés la question et sont présentement en train de se préparer à faire face au problème. Pendant longtemps, les manufacturiers Chinois ont profité d’un bassin de main d’oeuvre énorme et ce à très faible coût. Ils sont donc venus chercher beaucoup d’emplois chez nous en offrant des produits à prix très compétitif simplement dû au fait que leur main d’oeuvre était beaucoup moins dispendieuse. Les temps changent. Les Chinois font maintenant face à un main d’oeuvre qui est vieillissante. En plus du vieillissement de la main d’oeuvre, en Chine comme au Québec, les salaires sont à la hausse. Inquiets par ce phénomène, les Chinois se sont penchés sur la question et la réponse est évidente, la robotisation et l’automatisation. Tel que décrit dans cet article, la Chine misera sur les robots au cours des prochaines années afin de permettre de garder les industries manufacturières chinoises compétitives et ainsi éviter la perte d’emploi au main de pays où les salaires sont encore très bas.

Au Québec, nous avons vu les entreprises Chinoises compétitionner directement avec les nôtres au cours des dernières années. Il était difficile pour nos entreprises de rivaliser avec des salaires si bas en Chine. Par contre le moment est venu. Nous avons la chance au Canada d’avoir de grandes connaissances en robotique et en automatisation. C’est le temps de les utiliser et de reprendre les emplois que nous avons perdus à la Chine dans le passé. Soyez prévoyant, en robotisant aujourd’hui vous aidez votre entreprise à se préparer contre les hausses salariales tout en restant compétitive. La  robotique ne menace pas les emplois, la robotique permet aux entreprises de survivent dans un marché qui est de plus en plus compétitif.N’attendez pas, agissez maintenant car la Chine enclenche leur mouvement vers la robotique très rapidement.

Laisser un commentaire