dans Présentation de l'équipe

Alexandre Paré

Voici Alexandre Paré, directeur d’ingénierie chez Revtech Systèmes et co-propriétaire. Alex est un passionné de sport en général. Il pratique d’ailleurs le hockey, le CrossFit, le vélo et le ski. Alex est également un tripeux de technologie, et c’est la raison pour laquelle il a décidé de fonder Revtech Systèmes en compagnie de Sébastien en 2016.

En 2011, à la sortie de son bac en génie mécanique, Alex a trouvé un emploi chez Prodevco Industries. C’est dans cette entreprise de robotique qu’Alex a pu confirmer sa passion pour la technologie et découvrir un univers qui lui était autrefois méconnu, celui de la robotique. Depuis ce jour, Alex oeuvre dans le domaine. Il transmet également sa passion et son savoir en enseignant le sujet dans divers séminaires et formations.

Sa vision de la robotique

Selon lui, la robotique d’aujourd’hui est de plus en plus connue des manufacturiers. Cela fait en sorte que les gens l’incluent plus facilement à leur modèle d’affaire et dans la vision de leur entreprise. Il reste par contre toujours certaines craintes qui seront éliminées en continuant de partager notre savoir sur le sujet et éduquer les manufacturiers.

En ce qui concerne le futur manufacturier, certaines études mentionnent que 85% des emplois en 2030 n’existent pas encore. La robotique, l’automatisation, l’industrie 4.0 et l’intelligence artificielle sont au centre de ce changement. Alex croit que la robotique deviendra encore plus commune, car c’est facilement implantable dans les différentes entreprises manufacturières. La robotique continuera de créer de la richesse en augmentant la production et ainsi participer à la création d’emplois. Des emplois qui auront une valeur ajoutée, qui seront motivants et qui faciliteront ainsi le recrutement et la rétention de la main d’œuvre.

Ce que les gens devraient savoir selon Alex

La meilleure façon pour un manufacturier d’implanter la robotique et l’automatisation dans son usine est de faire l’analyse des compétences qu’ils possèdent dans le domaine à l’interne. Ensuite, il faut trouver les compétences qui sont manquantes et combler ce manque avec un partenaire qui sera en mesure de les faire évoluer. Évoluer en termes de production et de technologie, mais aussi dans leurs savoirs technologiques!